Kinsky à nouveau débouté

25-01-2006

Frantisek Oldrich Kinsky ne sera pas propriétaire du château de Slapanici, près de la ville de Kladno. Ainsi en a décidé en dernier ressort la Cour constitutionnelle tchèque. Le château reste donc la propriété d'une congrégation de religieuses, comme cela fut décidé en 1990. Kinsky a déposé en tout 157 demandes de restitutions de biens et de terrains, confisqués à sa famille car accusée de collaboration avec les nazis pendant la guerre. Jusqu'à aujourd'hui, aucune des actions intentées par les avocats de Kinsky n'a été couronnée de succès.