Invasion soviétique de 1968 : le projet de loi russe est une provocation selon Miloš Zeman

14-06-2019 mis à jour

Le président Miloš Zeman a convoqué, ce jeudi, l’ambassadeur russe en République tchèque, Alexander Zmejevski, au Château de Prague pour qu’il s’explique sur un projet de loi présenté récemment au parlement russe. Le texte affirme que les troupes soviétiques ayant participé à l’invasion de la Tchécoslovaquie en août 1968 avaient agi pour contrer un « coup d’Etat ». Le projet de loi prévoit également de donner aux soldats participants le statut d’anciens combattants.

Pour le président Zeman, ce document est une « provocation indécente ». L’adoption d’une telle loi porterait une atteinte grave aux relations tchéco-russes, a déclaré le chef de l’Etat selon son porte-parole.

Pour sa part, l’ambassadeur Alexander Zmejevski a assuré le président tchèque que Moscou s’en tenait aux positions définies dans l’accord tchéco-russe d’amitié conclu en 1993. Cet accord condamne l’invasion de la Tchécoslovaquie par les troupes du Pacte de Varsovie en 1968 et la présence de l’armée soviétique sur le territoire tchécoslovaque qui s’en est suivie.