Incendie de Notre-Dame : les politiques tchèques expriment leur désolation et leur solidarité avec la France

L’incendie de la cathédrale Notre-Dame à Paris a suscité une vive émotion en République tchèque aussi. Tout en exprimant sa consternation à la vue des images, le ministre de la Culture, Antonín Staněk, a immédiatement indiqué que la République tchèque était prête à proposer l’aide de ses meilleurs spécialistes pour la rénovation de « ce monument d’importance mondiale ». «

Le ministre des Affaires étrangères, Tomáš Petříček, a exprimé sa douleur dans un message publié sur Twitter en faisant référence à l’incendie du Théâtre national à Prague en 1881, perçu comme une catastrophe nationale. « C’est un grand malheur de voir la cathédrale Notre-Dame ravagée par les flammes. Ce sentiment de tristesse a perduré chez nous, Tchèques, pendant plusieurs générations, quand a brûlé un bâtiment lié à notre histoire nationale. Je souhaite au peuple français que cet incendie soit rapidement contrôlé », a-t-il indiqué.

« Je suis triste quand je vois ces images terribles de la cathédrale. J’ai envoyé un SMS au président Emmanuel Macron, pour qui c’est la même tragédie que pour tout le peuple français », a pour sa part écrit le Premier ministre Andrej Babiš, lui aussi sur son compte Twitter.

« Soyons par les prières avec Paris », a aussi appelé le porte-parole du président de la République Miloš Zeman, qui a ensuite ajouté que « la perte de Notre-Dame a profondément attristé monsieur le président ».