Glyphosate : rétropédalage de la Tchéquie sur l'utilisation généralisée de l'herbicide dans l'agriculture

20-11-2018

Ce n'était pas l'interdiction totale demandée par les organisations écologistes. Pourtant, en septembre dernier, le ministre de l’Agriculture Miroslav Toman avait annoncé que l’utilisation généralisée du glyphosate dans l'agriculture en tant que désherbant et agent desséchant, appliqué pour accélérer la maturation des plantes, serait limitée à compter du 1er janvier 2019. Toutefois, selon la Télévision tchèque, cette interdiction ne concernera finalement que les cultures de céréales et de colza. D'après le porte-parole du ministère de l'Agriculture, ce rétropédalage est dû aux discussions menées avec les syndicats et les organes de surveillances.

La question de l’utilisation du glyphosate, un herbicide puissant et controversé, « cancérigène probable » selon l’OMS, est devenue cruciale pour de nombreuses associations et défenseurs de l'environnement. Cet été, Dewayne Jonhson un jardinier américain atteint d’un cancer après avoir utilisé du Roundup, un de ses herbicides à base de glyphosate, a gagné son procès contre la firme Monsanto, productrice du désherbant. Le verdict du 10 août dernier a reconnu la multinationale coupable, une première historique qui devrait faire date, en dépit de l’appel déposé par Monsanto.