Fridays for Future : plus d’une centaine de scientifiques soutiennent la grève des étudiants pour le climat

11-03-2019

Plus d’une centaine de scientifiques et d’académiciens tchèques soutiennent la grève pour le climat organisée vendredi prochain par des lycéens et étudiants tchèques. Le mouvement Fridays for Future a été lancé en août dernier par la Suédoise Greta Thunberg, 16 ans. Depuis, il a été suivi par des élèves du monde entier : au Canada, en Allemagne, en Australie, en Italie, aux Pays-Bas et en France.

« En termes de production de dioxyde de carbone par habitants, nous faisons partie des plus gros pollueurs au monde. Nous ne pouvons donc pas faire comme si le problème du changement climatique ne nous concernait pas, » peut-on lire dans la déclaration commune initiée par le chimiste et physicien Pavel Jungwirth de l’Institut de chimie organique et de biochimie de l’Académie des Sciences.

A l’origine circonscrite aux villes de Prague et Brno, l’initiative Fridays for Future rassemble désormais également des étudiants d’Ostrava, Olomouc, Liberec et d’autres villes tchèques. A l’heure actuelle, 2 500 jeunes ont annoncé leur participation à la manifestation de vendredi.