Fischer : les citoyens tchèques ne seront pas lésés par la dérogation obtenue

30-10-2009

Le Premier ministre Jan Fischer a défendu l’accord obtenu par la République tchèque à Bruxelles et a affirmé que les citoyens tchèques ne seront pas juridiquement « désavantagés » à cause de la dérogation à la Charte européenne des droits fondamentaux. Le chef du gouvernement a rejeté les critiques, venant notamment du Parti social-démocrate et des syndicats, selon lesquelles les droits sociaux des citoyens tchèques seront plus difficiles à défendre que les droits de citoyens d’autres Etats-membres. Selon Jan Fischer, la dérogation ne portera pas sur l’ensemble de la Charte.