Exode des médecins : le gouvernement ne déclarera pas l’état d’urgence

14-02-2011

Face au départ imminent de plus de 3 800 médecins hospitaliers, le gouvernement tchèque ne déclarera pas l’état d’urgence national. Le Premier ministre Petr Nečas a estimé qu’une telle décision serait inadéquate. Les mesures adoptées par les collectivités locales dans chaque région, pour faire face à la pénurie de médecins à venir, seront coordonnées par le ministère de la Santé qui présentera son plan de crise cette semaine. Le gouvernrment espère toujours trouver un accord avec les syndicats de médecins mécontents. Rappelons que les médecins prostestent contre leurs bas salaires dans le cadre d’une campagne intitulée « Merci on s’en va ». Au 1er mars, les démissions de miliers de médecins prendront effet. De nouvelles négociations avec leur ministère de tutelle sont prévues ce mercredi.