Européennes : l’ONG tchèque lance une campagne pour un revenu minimum vital dans l’industrie du textile

29-04-2014

L’organisation non-gouvernementale Na Zemi (Sur Terre) qui gère depuis plusieurs années la campagne « Ušili to na nás ! » (littéralement, « on l’a cousu pour nous », mais qui, au sens figuré, signifie « on nous a trompés ») a sollicité les candidats aux élections européennes pour soutenir une hausse des salaires des travailleurs dans le textile. L’organisation pointe du doigt le fait que le salaire minimum légal dans les pays de l’Europe de l’Est et dans les pays du Sud tels que le Bangladesh, le Cambodge ou encore le Vietnam ne suffit même pas pour couvrir les dépenses vitales de base. Selon le communiqué de presse de ce mardi, plusieurs candidats tchèques aux élections au Parlement européen ont déjà déclaré, qu’une fois élus, ils s’investiront pour mettre en place un salaire correspondant au minimum vital pour les travailleurs dans l’industrie du textile. Son montant est calculé en fonction des coûts du logement, des soins médicaux, d’alimentation et d’éducation et varie en fonction des pays, par exemple au Cambodge, le salaire minimum légale (293 euros) représente seulement 25 % du minimum vital.