Etude : les jeunes tchèques boivent et fument moins, mais restent en dessus de la moyenne européenne

20-09-2016

Par rapport à l'année 2011, les jeunes tchèques boivent moins, fument moins et consomment moins de drogues. C'est ce qui ressort des résultats du Projet européen d'enquête en milieu scolaire sur l'alcool et les autres drogues (ESPAD), une enquête réalisée tous les quatre ans dans 35 pays européens. La tendance observée en République tchèque se constate dans la plupart des autres pays étudiés. Pour autant, la consommation d'alcool, de tabac et de drogues des jeunes tchèques reste supérieure à la moyenne européenne. 12,1% des adolescents tchèques boivent régulièrement plus de cinq verres d'alcool en une seule occasion, un chiffre à la baisse. Selon Ladislav Csémy, le coordinateur de l'enquête pour la Tchéquie, ce qui est frappant dans le cas tchèque, c'est la faible proportion de jeunes qui ne boivent pas du tout d'alcool. Pour la première fois, les auteurs de ce travail se sont également intéressés à l'addiction à internet, dont les effets sur la santé sont mal connus. Ainsi, plus de deux cinquièmes des étudiants tchèques passent plus de quatre heures par jour sur internet.