Echec de la coalition gouvernementale

Le mouvement ANO du Premier ministre Andrej Babiš et le parti social-démocrate ČSSD qui forment la coalition gouvernementale n’auront pas la majorité au Sénat : chacun des deux partis a gagné dans une circonscription et ils auront au total 20 sénateurs (13 sièges pour le ČSSD et 7 pour ANO).

Le Premier ministre tchèque et leader du mouvement ANO, Andrej Babiš a pris acte de l'échec de son parti aux élections sénatoriales partielles, estimant que ce dernier avait fait un résultat « lamentable ». Il a précisé toutefois qu'il ne s'attendait pas à autre chose. D'après le chef du gouvernement, la faible participation aux élections est un indicateur de l'opinion publique vis-à-vis du Sénat. S'exprimant pour l'agence de presse tchèque ČTK, il a estimé que le système électoral devrait être réformé de sorte que les sénatoriales ne se déroulent qu'avec un seul tour. A noter que lui-même, étant à l'étranger pour le week-end, n'a pas participé à ce second tour.