Disparition du journaliste et ancien porte-parole de la Charte 77 Jan Štern

22-08-2012

Le journaliste tchèque Jan Štern est mort à l’âge de 87 ans. Sa famille a joué un rôle important dans la création des lois sociales en Tchécoslovaquie dans l’entre-deux-guerres. Au cours de la Deuxième Guerre mondiale Jan Štern a survécu à la déportation dans un camp de concentration. Après la guerre il a été membre actif du Parti communiste mais a fini par quitter le parti. Après l’occupation de la Tchécoslovaquie par l’armée soviétique, il a été persécuté par le régime communiste. En 1985 Jan Štern a signé la Charte 77, document qui appelait les autorités communistes à respecter les droits de l’homme, et en 1986, il est devenu porte-parole des signataires de ce document. En 1989, il a été un des fondateurs du Forum civique OF, mouvement qui organisait en Tchécoslovaquie le passage du régime autoritaire à la démocratie. Au début des années 1990 Jan Štern s’est retiré de la politique pour se consacrer au journalisme.