Deux Tchèques sur trois ont un rapport négatif envers les Roms

04-05-2007

Plus de deux tiers des Tchèques ont un rapport négatif envers les Roms. Seul un Tchèque sur vingt entretiendrait à l'inverse une idée positive. Par ailleurs, 80 % des gens estiment qu'il n'est pas nécessaire de veiller plus attentivement aux droits de la minorité rom. Telles sont les conclusions qui ressortent d'un sondage effectué auprès de 1191 personnes âgées de plus de 18 ans par l'agence STEM. Selon les auteurs de l'enquête, la position de l'opinion publique tchèque à l'égard des Roms reste stable depuis plusieurs années.