Des soldats tchèques et américains font l’objet d’une enquête suite à la mort d’un prisonnier afghan

Des soldats tchèques et américains font l’objet d’une enquête suite à la mort d’un soldat afghan qui était emprisonné et a été roué de coups. Ce dernier était soupçonné d’avoir tué le soldat tchèque Tomáš Procházka, vicitime d’une attaque le mois dernier sur la base aérienne de Shindand, dans la province d’Herat, dans l’ouest du pays.

L’information a été publiée par The New York Times dans son édition de lundi, qui cite des responsables américains et afghans. Le ministère de la Défense tchèque a toutefois rejeté toute accusation et indiqué qu’aucun soldat n’avait commis un tel acte. Selon le ministère, il s’agit d’une enquête standard à laquelle participent toutes les parties intéressées.

Pour rappel, outre Tomáš Procházka, deux autres soldats tchèques ont été également blessés lors de l’attaque. Par ailleurs, parmi les douze soldats étrangers morts en Afghanistan depuis le début de l’année, quatre étaient des Tchèques. Les trois premiers étaient tombés au début du mois d’août dans un attentat-suicide à la bombe lors d'une patrouille de contrôle dans les alentours de la base aérienne de Bagram.