Des maires demandent l'arrêt du projet controversé de canal Danube-Oder-Elbe

12-10-2019

Les maires de 56 municipalités des régions de Přerov, Olomouc et Nový Jičín, ont demandé au gouvernement l'arrêt du projet controversé de canal Danube-Oder-Elbe. La sénatrice Jitka Seitlová (KDU-ČSL) a annoncé vendredi qu'une étude de faisabilité serait présentée au gouvernement à l'automne. Les maires souhaitent que les préparatifs du projet soient stoppés, jusqu'à qu'il soit prouvé que le projet sera réellement bénéfique pour les régions concernées et le pays dans son ensemble.

Ce projet, qui vise à développer le réseau fluvial européen et permettre à la République tchèque de gagner trois débouchés sur la mer, est considéré comme mégalomaniaque par de nombreux détracteurs qui estiment, en outre, qu’il ne serait pas rentable et extrêmement coûteux. Les partisans du projet défendent au contraire les avantages économiques qu’un tel canal pourrait représenter, arguant que le projet permettrait de stimuler le transport fluvial et améliorer la gestion des eaux.

Selon le ministère tchèque des Transports, le projet s’élèverait à 585 milliards de couronnes, la partie concernant l’Elbe coûtant 300 milliards à elle seule. Le président tchèque Miloš Zeman est un fervent défenseur du projet de canal entre les trois grands fleuves, projet auquel il aimerait faire participer des investisseurs chinois. Selon le chef de l’Etat, le projet permettrait d’assurer un emploi à 60 000 personnes pendant une période de quinze ans.