Des diplomates tchèques ont négocié la libération de deux humanitaires européens en Syrie

La République tchèque a négocié pour obtenir la libération de deux humanitaires européens prisonniers en Syrie. C'est ce que rapporte ce jeudi le site Aktuálně.cz, qui indique que ces deux personnes, dont l'une est de nationalité allemande, ont passé plusieurs mois dans une geôle syrienne, après avoir été arrêtés pour avoir franchi illégalement la frontière syrienne.

Ils ont obtenu leur libération grâce à l'intervention de l'ambassadrice tchèque en poste à Damas, Eva Filipi, qui a négocié plusieurs semaines avec les représentants du président Bachar el-Assad. Un avion spécial, avec à son bord le ministre de l'Intérieur et des Affaires étrangères Jan Hamáček a été affrétée ce jeudi pour les ramener à Prague. Ils devraient y atterrir dans la soirée.

La République tchèque est le seul pays de l'Union européenne à avoir maintenu une représentation diplomatique en Syrie. L'agence de presse ČTK note que Prague fait l'objet de critiques sur ce point car ce choix contribuerait à légitimer le régime du dictateur Bachar el-Assad. Jan Hamáček a expliqué que la libération des deux humanitaires montrait l'utilité de maintenir une ambassade à Damas.