Depuis 2010, 338 enfants tchèques ont été retirés à leurs parents à l’étranger

22-09-2017 mis à jour

338 enfants tchèques issus de 169 familles ont été retirés à leurs parents par les services sociaux de pays étrangers entre le début de l’année 2010 et la fin du premier semestre de cette année. C’est ce qui résulte des données de l’Office pour la protection juridique internationale des enfants (ÚMPOD). Le plus grand nombre de cas en question ont été enregistrés au Royaume-Uni. Dans la majorité de cas, les autorités locales ont décidé de retirer les enfants de leur famille biologique en raison de soupçons de maltraitance ou d’abus sexuel.

Environs 40 % de ces enfants sont ensuite retournés chez leurs parents ou chez leurs proches en République tchèque, d’autres 40 % ont été placés dans des familles d’accueille. Le nombre d’enfants retirés à leurs familles à l’étranger augmente constamment depuis 2010. L’Office explique cette tendance notamment par le plus grand nombre de ressortissants tchèques vivant en dehors de leur pays d’origine.