Démission du ministre de la Défense Alexandr Vondra

28-11-2012

Alexandr Vondra a annoncé, ce mercredi, qu’il démissionnerait de ses fonctions de ministre de la Défense vendredi prochain 7 décembre. Il sera ainsi le douzième ministre à quitter prématurément le cabinet du Premier ministre Petr Nečas depuis sa prise du pouvoir en 2010. Il s’agit d’un record dans l’histoire de la République tchèque. Membre du Parti civique démocrate (ODS), principale formation de la coalition gouvernementale, Alexandr Vondra a justifié sa décision par son mauvais résultat aux dernières élections sénatoriales et la perte de son mandat. Ancien dissident et signataire de la Charte 77, Alexandr Vondra est cependant critiqué depuis plusieurs mois notamment pour ses activités dans le gouvernement précédent dirigé par Mirek Topolánek, entre 2006 et 2009, où il était responsable, en tant que vice-Premier-ministre, de la présidence tchèque de l’Union européenne. C’est à cette époque qu’avait commencé l’affaire d’une commande publique surévaluée que les organes compétents ont attribuée à la société Promopro. Alexandr Vondra se défend en affirmant qu’il ne connaissait pas les détails des appels d’offres. Il ne figure pas cependant parmi les douze personnes inculpées par la police dans le cadre de cette affaire.