Défense : la nécessité de moderniser l’Armée tchèque fait l’unanimité

20-11-2019

Le président de la République, le Premier ministre, le ministre de la Défense et le chef d’Etat-major étaient réunis à Prague ce mercredi pour débattre comme chaque année de la situation de l’Armée tchèque. Tous se sont entendus sur la nécessité de moderniser celle-ci, d’augmenter les réserves et d’élargir les effectifs, et ce alors que la signature d’importants contrats pour la fourniture d’équipements sont prévus pour l’année prochaine, notamment de drones. Récemment, la commande d'une douzaine d'hélicoptères américains pour environ 585 millions d'euros a été confirmée par le ministère de la Défense, ce dont s’est félicité Andrej Babiš.

Par ailleurs, un document de développement de l’Armée tchèque d’ici 2030 a été approuvé par le gouvernement. Cette conception prévoit notamment une augmentation des effectifs avec 30 000 soldats professionnels et 10 000 autres en réserve. Selon chef d'Etat-major Aleš Opata, l’objectif est d’optimaliser la capacité de réaction des troupes tchèques de façon à ce que celles-ci soient les plus opérationnelles.

Membre de l’OTAN depuis vingt ans, la République tchèque, qui compte actuellement quelque 21 500 soldats, s’est engagé à augmenter la part de son budget consacrée à la défense à 1,4% de son PIB d’ici à deux ans, avant d’atteindre la barre des 2% en 2024.