De nombreux jeunes des centres d’accueil collectifs entrent dans la maturité avec les dettes

26-07-2014

Une ONG tchèque en collaboration avec un cabinet d’avocat gèrent depuis un an le projet « Les enfants sans dettes » (Děti bez dluhů) qui vise à désendetter les enfants des centres d’accueil collectif. En effet, une grande partie d’entre eux entre dans la maturité avec des dettes car ils n’ont pas payé les frais pour la collecte des déchets communaux dans la ville de leur séjour permanent, une ville où ils n’ont parfois jamais été car ils vivent dans le centre d’accueil mais où vivaient leurs parents ou d’autres membres de leur famille. La loi de 2010 sur la gestion des déchets municipaux permet d’exiger de l’ensemble des personnes enregistrées comme séjournant en permanence sur le territoire municipal le paiement pour la collecte des déchets. Or ces enfants, qui n’y ont jamais séjourné, sont condamnés à l’âge de 18 ans à payer leur dette dont le montant peut s’élever à plusieurs milliers de couronnes et qui peut tripler avec les frais de gestion du procès en justice. Un nouveau projet de loi sur la gestion des déchets municipaux est actuellement à l’agenda de la Chambre des députés.