Daniel Křetínský explique s'intéresser à la presse par "engagement citoyen"

Dans un entretien accordé au quotidien Les Echos ce weekend, Daniel Křetínský explique les raisons qui l'ont motivé à se porter acquéreur de 49 % des parts du journal Le Monde, détenues jusqu'alors par le banquier Matthieu Pigasse. D'après le milliardaire tchèque, propriétaire du groupe énergétique EPH et du club de football du Sparta Prague, cet investissement correspond en fait à "un engagement citoyen". Se défendant d'être "un agent des intérêts russes", Daniel Křetínský fait part dans cette interview de son attachement aux valeurs démocratiques et de son inquiétude face au "populisme". "J'ajouterais néanmoins avoir aussi un profond intérêt intellectuel pour les enjeux auxquels la presse doit faire face aujourd'hui", développe-t-il encore.

Différents médias ont fait l'hypothèse que Daniel Křetínský investissait dans le célèbre quotidien du soir pour gagner de l'influence, avec en vue, notamment, un possible intérêt pour la privatisation du groupe énergétique français Engie, voulue par Emmanuel Macron. Pour les Echos, l'homme d'affaires tchèque dément s'intéresser à Engie. Dans ce long entretien, il évoque encore de nombreux sujets, et en particulier sa position face à la nécessité de décarboner l'économie.