Corruption transnationale : la République encore à la traîne selon l’OCDE

28-07-2010

La République tchèque possède toujours des manques importants dans l’application de la Convention de l’OCDE sur la lutte contre la corruption d’agents publics dans les transactions commerciales internationales. Tel est le principal enseignement qui ressort du rapport annuel réalisé par la section tchèque de l’organisation Transparency International pour l’année 2009. Les résultats de ce rapport, qui prend en compte également les six premiers mois de cette année, ont été publiés mercredi. Comme la Slovaquie et une vingtaine d’autres pays signataires de la Convention, la République tchèque ne respecte pas ou pas suffisamment ses engagements pris afin d’interdire la corruption dans les transactions commerciales. Le rapport de Transparency International mentionne notamment plusieurs affaires relatives à l’achat ou à la location de divers avions militaires.