Conseil de l’Europe : les détenus tchèques ont besoin de plus d’espace et d’un meilleur régime quotidien

04-07-2019

Le Comité pour la prévention de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants (CPT) du Conseil de l'Europe a publié ce jeudi son rapport relatif à sa visite périodique effectuée en octobre 2018 en République tchèque. Durant la visite, la délégation du Comité a évalué le traitement et les garanties accordées aux personnes privées de liberté par la police et a examiné la situation dans plusieurs prisons et dans un hôpital psychiatrique ainsi que dans un foyer social. Une attention particulière a été portée lors de la visite sur les mesures prises par les autorités pour mettre en œuvre les recommandations formulées par le Comité à la suite des visites précédentes.

D’après ce rapport du CPT, les conditions de détention dans les prisons s’améliorent en République tchèque, mais de nombreux problèmes subsistent. La surpopulation carcérale est un des problèmes récurrents mis en avant, de même que le régime quotidien des détenus, où dans certaines prisons, ils peuvent passer jusqu’à 23h par jour dans leurs cellules. Le CPT se félicite également de la baisse des cas de castrations chirurgicales chez les délinquants sexuels tout en appelant la République tchèque à définitivement interdire cette pratique.