Cinq accusés des attaques aux établissements « Hate Free » en avril à Prague

19-09-2016

La police a accusé cinq jeunes hommes d’avoir tagué des menaces de mort et des symboles néo-nazis sur la façade de plusieurs cafés et magasins pragois faisant partie de la campagne « Hate Free » en avril dernier. Les vandales sont inculpés pour endommagement de la propriété d’autrui et pour soutien aux idéologies haineuses. C’est ce qu’a annoncé le porte-parole de la police, Tomáš Hulan, en précisant que les détenus risquaient jusqu’à trois ans de prison. Le projet « Hate Free zone » regroupe des établissements qui invitent à la tolérance des cultures et au rejet de la violence.