Bouclier antimissile : les Etats-Unis renoncent à l’installation du centre d’alerte en République tchèque

15-06-2011

Le centre d’alerte avancée à l’attaque balistique, élément du bouclier antimissile américain en Europe de l’Est ne sera pas installé en République tchèque. C’est ce qu’a annoncé, ce mercredi, le ministre tchèque de la Défense, Alexandr Vondra, au terme d’une réunion avec le vice-secrétaire américain de la Défense. Le ministre a indiqué que la République tchèque allait désormais chercher avec Washington un autre moyen de prendre part au projet. Ce centre d’alerte devait être spécialisé dans la saisie et le traitement de données sur d’éventuels tirs de missiles visant des objectifs en Europe et en Amérique du Nord. Initialement, l’administration américaine sous George Bush projetait de déployer des missiles intercepteurs en Pologne et un radar en République tchèque. Barack Obama avait ensuite décidé de reporter la mise en œuvre du projet. Les éléments du futur bouclier antimissile devraient donc désormais être déployés en Pologne et en Roumanie.