Bonne fête aux papas en République tchèque aussi

16-06-2019

De nombreux événements se tiennent un peu partout en République tchèque ce dimanche pour la Fête des pères, qui se tient traditionnellement le troisième dimanche de juin, mais reste peu célébrée. Depuis 2006, la Ligue des hommes ouverts (LOM), notamment, organise cependant le Tátafest. La LOM a pour mission de soutenir une plus grande participation des hommes dans l’éducation des enfants et de promouvoir ce qu’elle appelle une paternité active.

Selon un sondage mené par LOM, deux cinquièmes des pères en République tchèque envisagent désormais de prendre un congé parental ne serait-ce que de courte durée. Selon le ministère du Travail et des Affaires sociales, environ 5 000 hommes restent chez eux chaque année pour s’occuper des enfants. Toujours selon LOM, ce faible nombre s’explique, entre autres raisons, par les inégalités salariales, les salaires des hommes étant en moyenne 20 % plus élevés que ceux des femmes.

Depuis l’année dernière, les hommes en République tchèque ont droit à un congé au moment de la naissance d’un enfant. Ce congé paternité d'une durée de sept jours peut être pris par les pères cotisant à l'assurance maladie dans les six semaines suivant la naissance. Comme pour les femmes en congé maternité, les pères qui font ce choix perçoivent une indemnité journalière correspondant à 70 % de leur salaire brut.