Bohuslav Sobotka promet aux syndicalistes que le salaire minimum sera augmenté

26-04-2014

Lors de son intervention au congrès de la Confédération tchéco-morave des syndicats (ČMKOS), la plus grande centrale syndicale tchèque, le Premier ministre Bohuslav Sobotka a promis que le salaire minimum serait augmenté. D'après lui, le temps des gels successifs de sa réévaluation est terminé et il devrait connaître une hausse de 500 couronnes (18 euros) dès l'année prochaine. Le salaire minimum sera ensuite réhaussé en fonction de la croissance économique. Représentants des syndicats, du patronat et du gouvernement doivent désormais négocier sur la question. Le chef de l'Etat Miloš Zeman, lui-même invité au congrès du (ČMKOS), a salué ce projet considérant que les gens devaient avoir une motivation à aller travailler.

Selon les données du ministère du Travail et des Affaires sociales, environ 3% de travailleurs (entre 100 et 120 000 personnes) touchent l’équivalent du salaire minimum qui est actuellement de 8500 couronnes (environ 314 euros). Ce montant est inférieur au seuil de pauvreté en République tchèque qui s'y établit à 9 600 couronnes (355 euros) par mois (40% du salaire moyen pour Eurostat).