Bilan pessimiste pour le projet international la Décennie de l'inclusion des Roms qui s'achève

12-09-2015

Ce vendredi s'est achevé le projet international intitulé la Décennie de l'inclusion des Roms à laquelle ont participé 12 pays européens dont la République tchèque. L'objectif affiché en 2005 était d'améliorer les conditions de vie de la population rom d'ici dix ans. D'après les conclusions de la conférence finale de la Décennie qui s'est déroulée à Sarajevo, le projet est parvenu à sensibiliser les gens sur l'exclusion dont souffre la population rom, mais a échoué à en finir avec la ségrégation de cette minorité. D'après le ministre tchèque en charge des Droits de l'Homme Jiří Dienstbier, le projet a notamment souffert du peu de financements dans les différents pays engagés. Il a toutefois relevé que le projet avait permis de fixer certains objectifs et de rassembler les experts de la question rom. Outre la République tchèque, l'Albanie, la Bosnie-Herzégovine, la Bulgarie, la Croatie, la Hongrie, le Monténégro, la Roumanie, l'Espagne, la Macédoine et la Serbie, autant de pays ayant une forte minorité rom sur leur territoire, ont participé au projet.