Banque centrale : la croissance économique revue à la baisse

La Banque nationale a augmenté, jeudi, ses taux directeurs de 0,25 point à 1,25 %. Il s’agit de la troisième augmentation des taux directeurs depuis la fin de la politique de dévaluation de la Banque nationale tchèque (ČNB), il y a plus d’un an. La croissance rapide du niveau des salaires et le faible taux de change de la couronne seraient les principales raisons de cette mesure.

Dans ce contexte, la Banque nationale a abaissé de 0,7 point sa prévision de croissance économique pour cette année. Alors qu’en mai dernier, la ČNB avait prédit une croissance de 3,9 % en 2018, le gouverneur de la Banque nationale Jiří Rusnok a annoncé un nouveau pronostic qui table sur une croissance de 3,2 % cette année. La prévision pour l’année 2019 reste inchangée : la croissance devrait atteindre 3,4 % selon l'institution monétaire.