Baccalauréat : le ministre de l’Education renonce à l’introduction de l’épreuve obligatoire de mathématiques

01-10-2019

Le ministre de l’Education Robert Plaga (mouvement ANO) proposera lors d’un prochain conseil des ministres de renoncer à l’introduction de l’épreuve obligatoire de mathématiques au baccalauréat, prévue pour le printemps 2022. L’information a été publiée par l’agence de presse ČTK.

Actuellement, le baccalauréat tchèque comporte deux épreuves obligatoires et plusieurs autres au choix. En ce qui concerne les matières obligatoires, tous les élèves passent l’épreuve de la langue tchèque et doivent choisir entre une langue étrangère et les mathématiques – une matière peu prisée.

Le ministre estime que les connaissances des lycéens tchèques en maths sont faibles et qu’il faudrait d’abord améliorer l’enseignement de la matière avant de la rendre obligatoire au baccalauréat.

Au printemps 2019, un lycéen sur cinq a choisi de passer l’épreuve de mathématiques au bac. Finalement, 15,5% des élèves ont échoué aux tests (comparé à 22,3% en 2018). Les mathématiques restent ainsi la matière dans laquelle les élèves tchèques éprouvent le plus de difficultés.