Autorité de l'audiovisuel : protestations contre la nomination d'un nouveau membre

Environ 200 personnes ont protesté, lundi en fin de journée, sur la place Malostranské à Prague, pour exprimer leur désaccord avec la nomination de Petr Štěpánek au Conseil de l'audiovisuel tchèque (RRTV). C'est le mouvement ANO, principale formation de la coalition gouvernementale, qui a proposé la nomination de cet ancien membre du parti civique-démocrate (ODS), qui a déjà opéré au sein de l'autorité de l'audiovisuel par le passé. Les manifestants, réunis à l'appel de l'initiative Un million de moments pour la démocratie, estiment que le choix de Petr Štěpánek risque de nuire à l'indépendance des médias publics. Ils demandent à ce que soit proposé un nouveau candidat et que les députés, qui doivent se prononcer, le fassent à l'occasion d'un scrutin public.

"Petr Štěpánek est incompétent, il n'est pas impartial. Sa nomination n'a qu'un but : décomposer le Conseil de l'audiovisuel et contribuer aux attaques contre l'indépendance de la Télévision publique tchèque", ont expliqué les organisateurs de la manifestation.

Des revendications qui ont visiblement été entendues puisque, ce mardi, selon la Télévision tchèque, Petr Štěpánek aurait renoncé à candidater au conseil. La volonté d'une partie des députés ANO de ne pas le soutenir aurait décidé son choix.