Au Sénat, une exposition consacrée à Záviš Kalandra, exécuté il y a 70 ans

07-02-2020

Le Sénat propose actuellement une exposition consacrée à l’intellectuel tchécoslovaque de gauche Záviš Kalandra, condamné à mort et exécuté par le régime communiste il y a 70 ans, dans le cadre des procès staliniens des années 1950 qui ont également conduit à la mort de la députée démocrate Milada Horáková. D’après les auteurs de l’exposition, l’exécution de Záviš Kalandra n’était pas liée à son incrimination, montée de toutes pièces, pour haute trahison et espionnage, mais plutôt aux tentatives des responsables communistes de faire de son cas un exemple au regard de leurs opposants.

Le président du Club Milada Horáková, František Šedivý, a rappelé le parcours de Záviš Kalandra, journaliste et historien, qui entra au Parti communiste à l’âge de 21 ans, avant de critiquer les procès staliniens en URSS et d’être exclu du parti pour « trotskisme ». Záviš Kalandra a été interné en camp de concentration pendant la guerre, puis s’est consacré à la recherche scientifique. En 1949, il fut arrêté dans la même vague de personnes dont Milada Horáková. Il fut exécuté le 27 juin 1950, en dépit des protestations de scientifiques de l’Université de Harvard. Réhabilité en 1990 seulement, il a été décoré par le président Václav Havel de l’Ordre Tomáš Garrigue Masaryk à titre posthume.