Armée : Andrej Babiš souhaite envoyer les forces spéciales à l’étranger sans l’aval du Parlament

04-05-2019

Le Premier ministre tchèque Andrej Babiš a proposé un changement législatif qui permettrait de déployer, en urgence, les forces spéciales de l'Armée tchèque à l’étranger sans le consentement du Parlement. Andrej Babiš l’a annoncé vendredi, au cours de sa visite à Prostějov (Moravie centrale) où il a rencontré les membres de la 601e unité spéciale de l’Armée tchèque. Faisant partie jusqu’en 2015 du service du renseignement militaire, cette unité d’élite avait déjà été envoyée en Afghanistan et au Mali.

Le Premier ministre estime qu’en cas de besoin, le Conseil gouvernemental de sécurité pourrait envoyer ses forces spéciales à l’étranger en l’espace de quelques heures.

Sa proposition a été aussitôt rejetée par le parti social-démocrate, membre de la coalition gouvernementale aux côtés du mouvement ANO dirigé par A. Babiš, ainsi que par les chefs du parti chrétien-démocrate et du parti communiste, en opposition.