Après le sommet

19-06-2005

Les trois partis de la coalition gouvernementale - les sociaux-démocrates, les chrétiens-démocrates et les unionistes, veulent lancer un référendum sur le Traité constitutionnel européen et une campagne en sa faveur, ceci conformément aux conclusions du sommet de Bruxelles. C'est ce qu'ont convenu leurs leaders. En revanche, le Parti civique démocrate, l'ODS, premier parti de droite en opposition, ainsi que le Président Vaclav Klaus, refusent la consultation populaire sur la Constitution. Ce lundi, les représentants de la social-démocratie négocieront sur le Traité constitutionnel avec les représentants du parti communiste. La rencontre avec l'ODS que le Premier ministre, Jiri Paroubek, voulait avoir d'abord, a été reportée par son chef, Mirek Topolanek.