Andrew Duff: le parlement européen ne devrait pas soutenir l'exception tchèque au traité de Lisbonne

18-11-2011

Selon l'eurodéputé britannique Andrew Duff, rapporteur sur la question, le Parlement européen ne devrait pas soutenir l'exception tchèque au traité de Lisbonne réclamée par le Président Klaus. Il l'a indiqué à Prague vendredi après sa rencontre avec le chef de la diplomatie tchèque Karel Schwarzenberg et les sénateurs. Andrew Duff estime que le Conseil européen ne devrait pas valider cette exception à la Charte européenne des droits fondamentaux (rattachée au traitée de Lisbonne), exigée par le président tchèque pour, selon lui, défendre le patrimoine tchèque contre de potentiels recours d'Allemands des Sudètes expulsés après-guerre et leurs descendants. Cette exception, pour être valide, doit être adoptée par les 27 Etats-membres. Mais à Prague, le parti social-démocrate, hostile à cette exception, pourrait la bloquer au Sénat où il a la majorité.