Andrej Babiš : "Notre pays n'accueillera aucun migrant"

15-07-2018

La République tchèque n'accueillera aucun migrant. C'est la position du Premier ministre Andrej Babiš (ANO), qui a répondu ce dimanche à des questions de l'agence de presse ČTK, à propos des 450 réfugiés secourus en mer par l'Italie. Le chef du gouvernement italien, Giuseppe Conte, a demandé aux pays européens une aide pour les accueillir. Des Etats comme la France ou Malte ont annoncé qu'ils pourraient agir pour aider chacun 50 personnes.

"Notre pays n'accueillera aucun migrant. Au Conseil européen, nous avons défendu une relocalisation basée sur le principe du volontariat et nous nous y tiendrons", a indiqué le milliardaire tchèque. La Tchéquie n'est donc pas volontaire pour apporter une aide dans le domaine.