Andrej Babiš ne comprend pas pourquoi les eurodéputés ANO ont voté en faveur de la procédure contre la Hongrie

Inversement, le Premier ministre Andrej Babiš entend demander aux députés européens représentants du mouvement ANO dont il est le président, pourquoi ils ont voté, mercredi, en faveur du déclenchement d’une procédure contre la Hongrie pour atteintes à l’Etat de droit et aux valeurs de l’Union européenne. Le chef du gouvernement a fait savoir qu’il considérait ce vote comme inutile puisque le dernier mot reviendra aux représentants des pays membres à une possible privation des droits de vote de Budapest au sein du Conseil européen

Andrej Babiš considère que l’Europe ne doit pas se diviser et que les problèmes de l’Union, comme par exemple le Brexit, se trouvent ailleurs. Il regrette que tout le monde s’exprime sur les valeurs européennes. « Nous avons la liberté et la démocratie, un projet qui nous a apporté la paix. Nous avons ces valeurs, et si quelqu’un prétend quelque chose au sujet de la Pologne et de la Hongrie, ou prétend à mon sujet que je suis une menace pour la démocratie, alors que je ne peux qu’en rire », a-t-il notamment déclaré.