Andrej Babiš : "Je ne démissionnerai jamais"

16-11-2018

"Je ne démissionnerai jamais, que chacun s'en souvienne. Jamais", a déclaré le Premier ministre Andrej Babiš ce vendredi matin face à des journalistes, avant de s'envoler pour Bruxelles. Le chef du gouvernement réagissait une nouvelle fois au nouveau rebondissement dans l'affaire du nid de cigognes, avec le témoignage de son fils, Andrej Babiš junior, qui pourrait avoir été écarté de République tchèque à la demande de son père pour éviter d'avoir à répondre aux questions des enquêteurs. Le Premier ministre s'est félicité du soutien que lui ont exprimé le chef de l'Etat Miloš Zeman et le sénateur chrétien-démocrate Jiří Čunek. Andrej Babiš parle d'un "putsch" et met en cause le travail des journalistes des médias publics, à charge contre lui estime-t-il. Il leur demande de laisser la police travailler.

Le leader du mouvement ANO se rend à Bruxelles pour évoquer différents sujets tels que le budget de l'Union européenne après 2020, la question de l'immigration ou bien la vente du site sidérurgique ArcellorMittal Ostrava. Il doit s'entretenir avec le chef de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et avec le président du Conseil européen Donald Tusk.