Andrej Babiš critique son ministre des Transports Dan Ťok

22-12-2018

Dans un entretien accordé au quotidien Mladá fronta Dnes, dont il est d'ailleurs le propriétaire, le Premier ministre Andrej Babiš s'en est pris à son ministre des Transports, Dan Ťok, pourtant membre du mouvement ANO, le parti qu'il dirige. Selon le chef du gouvernement, le ministre serait trop "mou" avec ses inférieurs hiérarchiques et il aurait besoin d'être plus dur. A la question de savoir si M. Ťok doit craindre pour son poste, le Premier ministre a répondu par l'affirmative.

Le ministre des Transports a réagi dans un entretien pour le site novinky.cz en indiquant qu'il ne souhaitait pas être un clone d'Andrej Babiš. Il a également déclaré qu'il n'était pas du genre à crier sur les gens.

Les critiques formulées à l'égard de Dan Ťok font notamment suite aux perturbations qu'a connues l'autoroute D1, la principale de République tchèque entre Prague et Brno. Le ministre avait estimé que ces problèmes n'auraient pas eu lieu s'il avait neigé plus tard en décembre.