AIEA: la Hongrie serait responsable des rejets atmosphériques d'iode radioactif

18-11-2011

Le mystère semble être levé sur la présence en République tchèque et dans d'autres pays européens de faibles quantités d’iode radioactif I-131. L’agence internationale de l'énergie atomique a en effet annoncé qu'elles provenaient sans doute de l'Institut de recherche sur les isotopes de Budapest. L'agence onusienne précise dans son communiqué qu’elle "été informée par l'Autorité de l'énergie nucléaire de Hongrie que l'iode-131 détecté dans l'atmosphère était probablement dû à une fuite provenant de l'Institut des Isotopes, qui fabrique des radio-isotopes destinés aux soins médicaux, à la recherche et à des applications industrielles". Mais l'institut hongrois a nié être à l'origine de ces émissions qui se sont produites entre le 8 septembre et le 16 novembre.