Agriculture : pour lutter contre le campagnol des champs, l’usage généralisé du phosphure de zinc reste interdit pour les cultivateurs tchèques

13-08-2019

Les cultivateurs tchèques ne pourront pas utiliser de Stutox II, un rongicide à base de phosphure de zinc, sur l’ensemble de leurs champs pour lutter contre la pullulation du campagnol des champs, mais uniquement dans les terriers du rongeur. Telle est la décision qui a été prise, lundi, lors de la réunion entre différents experts, parmi lesquels des écologistes et des ornithologues, qui s’est tenue au ministère de l’Agriculture.

Vendredi dernier, le ministère de l’Agriculture a suspendu l’autorisation qui avait été accordée précédemment à une vingtaine d’agriculteurs d’utiliser le poison en répandant des granulés sur l’ensemble de la surface de leurs champs, alors que le campagnol, en surpopulation cette année en raison des conditions climatiques favorables à sa reproduction depuis l’hiver dernier, cause d’importants dégâts sur les cultures. Le montant des dommages est déjà estimé à plusieurs centaines de millions de couronnes. Le ministère de l’Environnement estime toutefois que le produit ne peut être placé que dans les terriers du rongeur, comme cela se fait en Slovaquie, Autriche et Allemagne voisines, de façon à ne pas nuire à la faune non-cible, notamment les rapaces chasseurs du campagnol et le gibier.