Affaire du nid de cigognes : Andrej Babiš a rencontré son fils en Suisse

19-11-2018

Dans un message publié dimanche sur le réseau social Facebook, le Premier ministre Andrej Babiš est revenu sur sa visite à Genève la veille, où il a vu son fils, Andrej Babiš junior. Les déclarations de ce dernier sur un prétendu enlèvement dont il aurait pu faire l'objet vers la Crimée ont relancé depuis une semaine l'affaire dite du nid de cigognes, dans laquelle le chef du gouvernement est inculpé. Le leader du mouvement ANO a expliqué avoir passé cinq heures avec son fils dans la ville suisse où il réside. Selon le Premier ministre, Andrej Babiš junior et sa mère auraient désormais compris qu'ils auraient été manipulés par les médias, comme il le soutient depuis les révélations du site Seznam Zprávy et son reportage basé sur une caméra caché avec son fils.

Dans un entretien pour la chaîne privée Nova, M. Babiš indique également que son fils reste persuadé qu'il a été conduit en Crimée contre sa volonté, potentiellement pour éviter d'avoir à répondre aux enquêteurs dans l'affaire du nid de cigognes. Le Premier ministre affirme pour sa part que le témoignage de son enfant est douteux étant donné qu'il souffrirait de troubles mentaux.