Affaire de la privatisation de la société minière de Most : Prague veut récupérer les 12 milliards de couronnes saisis en Suisse

18-11-2011

La République tchèque va s'attacher les services d'avocats suisses dans la procédure judiciaire en Suisse relative au supposé blanchiment d’argent lors de la privatisation de la société minière de Most (Mostecká Uhelná Společnost, MUS). C'est ce qu'a indiqué vendredi soir le Premier ministre tchèque. L’Etat tchèque, co-propriétaire de la MUS au moment de sa privatisation opaque, entend réclamer les 600 millions de francs suisses qui ont été bloqués sur une centaine de comptes suisses suite à une décision de la justice helvétique, qui a également inculpé six hommes d’affaires tchèques. Contacté en début d’année par le parquet suisse afin de se constituer partie civile dans cette affaire, le ministère des Finances a toutefois manqué la date limite confirmant sa participation à la procédure judiciaire en cours. Le chef du gouvernement a indiqué qu'une décision sur les démarches à entreprendre serait prise dans trois semaines.