Affaire Babiš : un deuxième rapport d’audit de la Commission européenne est arrivé à Prague

06-06-2019

Un deuxième rapport d’audit provisoire de la Commission européenne relatif aux subventions agricoles versées au groupe Agrofert est arrivé en République tchèque. L’information a été communiquée par le porte-parole de la Représentation permanente de la République tchèque auprès de l’Union européenne. Comme le premier rapport, ce document pointe du doigt la situation de conflit d’intérêts dans laquelle se trouve le Premier ministre Andrej Babiš, ancien propriétaire d’Agrofert.

La République tchèque pourrait ainsi être contrainte de rembourser les subventions accordées à Agrofert depuis février 2017, quand Andrej Babiš, alors ministre des Finances et vice-Premier ministre, avait placé ses actifs dans deux fonds fiduciaires suite à l’entrée en vigueur en République tchèque de la loi sur les conflits d’intérêts – loi parfois appelée « lex Babiš ».