A Sofia, le président Klaus soutient la candidature d’adhésion de la Bulgarie à l’espace Schengen

27-03-2012

En visite à Sofia, le président de la République, Václav Klaus, a déclaré que la Bulgarie avait sa place dans l’espace Schengen. A l’issue de sa rencontre avec son homologue Rossen Plevneliev, le chef de l’Etat tchèque a justifié sa position en expliquant que le refus de l’intégration de la Bulgarie dans l’espace européen de libre circulation relevait d’une méconnaissance de la réalité et d’une sous-estimation du pays. De son côté, Rossen Plevneliev a souligné que la Bulagrie remplissait toutes les conditions pour intégrer l’espace Schengen et que le refus européen était une injustice. Néanmoins, le président bulgare continue d’espérer que son pays sera bien intégré en septembre prochain. En février dernier a été publié un rapport intérimaire du Mécanisme de Coopération et Vérification (MCV) sur l’avancement de la réforme de la justice et de la lutte contre la criminalité et la corruption en Bulgarie et en Roumanie, elle aussi candidate à une adhésion. Bucarest et Sofia se heurtent notamment à l'opposition des Pays-Bas qui réclament des progrès effectifs dans la lutte contre la corruption et la démonstration par ces deux pays d'assurer le contrôle de leurs frontières avec des pays tiers. La diplomatie tchèque est, elle, favorable, à leur adhésion.