A Moscou, le président de la Chambre des députés regrette la dégradation des relations tchéco-russes

16-10-2018

Les relations tchéco-russes ne sont pas aussi bonnes qu’elles devraient l’être en raison des problèmes dans le monde. C’est en somme ce qu’a déclaré le président de la Chambre des députés, Radek Vondráček (mouvement ANO), lors d’une conférence donnée, lundi, à l’Institut d'État des relations internationales de Moscou, qui dépend du ministère des Affaires étrangères russe. « La Tchéquie et la Russie possèdent une immense tradition de relations réciproques, sur laquelle nous pouvons nous appuyer. Ce qui s’est passé ces quelques dernières années, n’a pas influencé nos relations de telle façon qu’il ne soit pas possible de travailler ensemble », a-t-il expliqué.

Selon les médias russes, après une rencontre avec la présidente du Sénat russe Valentina Matvienko, le chef de la Chambre basse du Parlement tchèque a également déclaré qu’on ne pouvait juger de l’opinion de la majorité des Tchèques sur la base des informations diffusées par les médias tchèques. Ce mardi, Radek Vondráček devait rencontrer également le président de la Douma, Viatcheslav Volodine.