A l’origine de la crise gouvernementale, le parti Affaires publiques ne souhaite pas l’organisation des élections anticipées

19-04-2012

Le parti Affaires publiques n’entreprendra aucune démarche qui mènerait à l’organisation des élections législatives anticipées, a déclaré, ce jeudi, le président du parti Radek John. Selon ce dernier, il est important d’empêcher la social-démocratie, en tête de l’opposition, et le Parti communiste d’accéder au pouvoir. Après la défection, cette semaine, de nombreux membres du parti Affaires publiques, la coalition tripartite au pouvoir est menacée d’éclatement. Dimanche doivent se rencontrer les leaders des trois partis qui forment la coalition de centre-droit : du Parti civique démocrate ODS, du TOP 09 et du parti Affaires publiques. Le Premier ministre et président de l’ODS Petr Nečas a déjà annoncé son intention de mettre fin à la collaboration avec les Affaires publiques au sein du gouvernement. Radek John a fait savoir que son parti mènerait « une politique d’opposition constructive ».