A l'ONU, Jan Hamáček a proposé la perspective historique de la République tchèque par rapport au monde actuel

Samedi 29 octobre, le vice-Premier ministre tchèque et ministre temporaire des Affaires étrangères, Jan Hamáček, a prononcé un discours à l'occasion de la 73e session de l'Assemblée générale des Nations Unies. Il s'est exprimé en faveur d'une plus grande coopération internationale en matière de défense des idéaux et valeurs à la base de la création de l'ONU. « L'histoire nous apprend que le respect des droits de l'Homme est la meilleure solution pour éviter les conflits et la violence, » a-t-il déclaré, ajoutant que l'expérience historique de la République tchèque pouvait le prouver par de nombreux exemples.

Jan Hamáček a notamment fait référence au 50e anniversaire de l'invasion soviétique de la Tchécoslovaquie, expliquant que les leçons du passé étaient toujours d'actualité aujourd'hui. Il a notamment pointé du doigt l'annexion de la Crimée qu'il a qualifiée de violation des lois internationales.

Il a également rappelé les valeurs du fondateur et premier président de la Tchécoslovaquie indépendante, Tomáš Garrigue Masaryk, alors que cette année les Tchèques célèbrent le centenaire de la fondation de leur pays.