A Buxelles, le ministre de l’Agriculture s’oppose à la réduction du budget de la PAC

Le ministre tchèque de l’Agriculture Miroslav Toman était à Bruxelles ce lundi, pour rencontrer le commissaire européen Phil Hogan. Leurs entretiens ont porté sur le futur de la Politique agricole commune (PAC) dans le cadre du prochain budget à long terme de l'Union européenne pour la période 2021-2027.

Si la Commission propose de moderniser et de simplifier la politique agricole commune, le budget de celle-ci devrait baisser de 5% avec une enveloppe de 365 milliards d'euros, contre 408 milliards d'euros entre 2014 et 2020. La République tchèque se range, au côté de la France, parmi les pays qui demandent le maintien du budget à son niveau actuel. Selon les estimations de la Chambre agraire, les subventions dont bénéficient les agriculteurs tchèques devraient baisser d’environ 4,1% après 2020.