75e anniversaire de l’extermination du « camp familial de Terezín »

Une commémoration du sort des 3 800 Juifs tchèques qui ont trouvé la mort dans la nuit du 8 au 9 mars 1944 à Auschwitz-Birkenau est organisée ce jeudi dans les locaux de l’ancienne à la gare pragoise de Bubny et à l’Ecole de musique de la ville de Prague. Des concerts, une soirée littéraire et un débat avec un survivant de l’holocauste, Toman Brod, se déroulent à cette occasion dans la capitale.

L’extermination du « camp familial de Terezín » regroupant à Auschwitz des familles venues du ghetto de Terezín, est considérée comme le plus grand massacre de citoyens tchèques lors de la Seconde Guerre mondiale.