« Reporter encore le Brexit est comme shooter dans une canette vide »

L’accord trouvé dans la nuit de mercredi à jeudi par les Vingt-Sept à Bruxelles, qui prévoit un report du Brexit au 31 octobre prochain, est « suffisant » selon le Premier ministre tchèque pour que le Royaume-Uni décide de sa sortie de l’Union européenne. « Le compromis a été compliqué à trouver », a reconnu Andrej Babiš. Dans son intervention, le chef du gouvernement tchèque avait proposé que la date du Brexit soit repoussée à fin mars 2020.

A Prague, la majorité des politiciens tchèques ont réagi à cet accord en estimant qu’il s’agissait d’une « solution raisonnable ». Président de la commission en charge des affaires étrangères à la Chambre des députés et ancien ministre des Affaires étrangères, Lubomír Zaorálek considère toutefois l’issue du sommet comme étant « mi-figue, mi-raisin », de même que le vice-président du Parti pirate, Mikuláš Peksa. « Je dirais que c’est comme shooter dans une canette vide qui se trouve sur votre chemin. Rien de plus », a joliment déclaré Lubomír Zaorálek pour justifier son point de vue.